Le Centre Taramana, une ‘’Connected School’’.

Publié le par Taramana

Le petit Seng Hay n’en revient toujours pas. Ses yeux ne quittent plus l’écran de l’ordinateur ultraportable qu’il a devant lui. Preuve que l’outil informatique ne lui pas est totalement familier, ses deux index tapotent une à une les touches du clavier avec un bonheur qui se lit sur son visage d’être l’auteur d’un texte qu’il vient d’écrire en anglais.


A cote de lui, Leakhéna puis Srey Pov en font de même. Elles ne semblent pas à leur premier coup d’essai question dactylographie sur ordinateur. Elles manient assez bien les logiciels du pack Office puisque je peux admirer le diaporama Powerpoint qu’elles viennent de finir ensemble sur leur présentation générale. C’est du joli travail, peut être un peu trop de couleurs et d’animations à mon gout. Affalé sur la table, les yeux ne décollant pas des moniteurs, le jeune Kakada s’émerveille à son tour des prouesses réalisées par ses ainés. Il voudrait pouvoir aussi pianoter sur le clavier et créer tourtes sortes d’animations mais il est bien évident qu’il n’y connait pas grand chose. On peut supposer sans risquer de se tromper qu’il va très vite gouter aux joies de la découverte informatique et rattrapera en deux temps trois mouvements les plus qualifiés.


Le Centre Taramana a été élu parmi les écoles triées sur le volet pour participer à un programme de l’association Connected Schools soutenue et démarrée avec des fonds européens. C’est en fait une rencontre fortuite avec Pascal Mabille, le Président de cette association que Taramana a pu bénéficier de cette aubaine. Avec quelques amis ingénieurs télécoms, Pascal a mis en place un projet pilote au Cambodge pour tenter de permettre à quelques écoles de villages reculés du pays d’avoir un accès à divers cours (langues, informatique, apprentissage de formation professionnelle) qui seraient donnés sur Phnom Penh via un réseau internet installé par l’équipe khméro française des techniciens de l’association.


Le Centre Taramana est ainsi pourvu d’un relais internet et semble être bien le seul dans tout le bidonville. Les enfants se sont vus offrir 4 ordinateurs ultraportables en plus d’un vidéoprojecteur et prochainement d’un tableau dit intelligent qui va remplacer les tableaux traditionnels blancs. Chaque classe de français et d'anglais devrait a terme bénéficier d'un vidéoprojecteur afin que les enfants puissent étudier parfois leur langue favorite par le biais de sites d’apprentissages remarquables. De plus, Connected Schools met à disposition de nos petits protégés une base de données remarquable pour apprendre en tout s'amusant. A ce rythme, il va falloir envisager sérieusement de laisser ouvert le centre au delà de 17h au vu de la demande d’apprentissage par le biais de ces nouveaux jeux informatiques. De nombreux bénévoles venus de France et d’ailleurs sont attendus pour assurer des cours extra scolaires pour permettre aux enfants de faire leurs devoirs dans un lieu calme, sécurisé et adapté. A l’instar de ce qui se fait au CCF (Centre Culturel Français), nos jeunes francophones vont pouvoir suivre les programmes de TV5 Monde projeté sur grand écran.

 

 

Pour autant, tous ces instruments issus de la technologie moderne - certes fort utiles - ne doivent pas relayer bien au contraire les outils pédagogiques classiques. La craie et le stylo Velleda de nos professeurs actuels ont encore de beaux jours devant eux…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article