Michaela, l’aventurière plantureuse…

Publié le par Taramana

P1020300Il y a des bénévoles qui passent à Phnom Penh et qui ne laissent pas grande trace de leur passage au Centre Taramana. Il  y en a d’autres par contre qu’on ne risque pas d’oublier.  C’est le cas de cette jeune grande fille brune, élancée au regard perçant qu’on pourrait facilement confondre avec une de ces princesses sorties d’un conte de fée.

Un ultime stage validant un Master d’une grande école privée de Lyon l’a poussé à venir passer 8 mois parmi nous dans le bidonville de Boeng Salang. Loin, bien loin de ces filles qui comptent sur leurs mamans au moindre petit tracas, Mika comme elle aime se faire prénommer, affiche une aisance en toutes circonstances qu’elle aime faire rimer avec indépendance et clairvoyance. Car la bougresse, du haut de ses 23 ans, ne s’en laisse pas compter : elle a déjà trainé ses basques au Sénégal ou en Inde pour donner déjà de son temps et de son énergie au service des plus démunis.

michaela 4348Sa mission à Taramana  n’est pas des plus faciles : elle  porte sur le développement de partenariat avec les organismes de formation professionnelle et les universités de Phnom Penh pour faciliter l’orientation future des jeunes de Taramana . En plus de ça, elle est en charge de répertorier et visiter la plupart des centres médicaux et des ONG médicales pour que l’association puisse envoyer les enfants dans les meilleures structures sanitaires du pays à moindre coût. Ce n’est pas une mince histoire : il faut pour cela honorer moult rendez-vous à droite et à gauche pour obtenir le plus d’informations possibles utiles.

 Il fallait la voir enfourcher sa moto, une 125, et démarrer l’engin à la force du mollet. Casque vissé sur la tête, sac à dos bien calé et lunettes noires acérées, son départ en trombe à chacune de ses sorties ne laissait aucune place au doute :P1020290 ‘’la Mika’’est une fonceuse. Il faut croire que c’est dans les gènes de la famille quand on connaît les autres membres. J’admire ceux et celles qui joignent le geste à la parole en opposition avec les personnes qui ‘’blablatent’’ longtemps pour un résultat qui oscille entre le vide et le courant d’air.

Non contente d’avoir transformé sa mission avec succès, Princesse Mika s’est offert le luxe d’en faire plus : elle a lancé bon nombre d’activités artistiques et sportives  pour le plus grand bonheur des enfants du quartier.  C’est ainsi que près de P102008540 enfants suivent des cours de danse traditionnelle khmère à Apsara Arts Association. De même, plus d’une trentaine se rendent tous les mercredis après midis pour suivre des cours de hip hop avec l’ ONG Tiny Toones située dans le Sud de la ville.

Partageant l’appartement des volontaires qui compte six chambres, j’avais vite compris comment dompter ‘’l’animal’’ qui en occupait une… : il m’arrivait parfois, par bonté d’âme, de lui préparer un petit café bien chaud parce que j’avais remarqué que ‘’la bête’’ restait muette tant qu’elle n’avait pas reçu sa dose de caféine matinale. Un verre de rouge sur un bout de camembert et un carré de chocolat ramenés de France suffisaient à son bonheur pour qu’elle se surpasse au travail. Tant et si bien que j’ai étéSSA40715 surpris de sa participation active à toutes les manifestations festives qui ponctuent l’agenda Taramana : à chaque évènement important, on pouvait compter sur son aide dynamique. Sortie environnementale, présélection de la TaramanAcademy, fêtes multiples au village, Mika est là et met la main à la pâte. Pas besoin de préciser qu’elle prend un réel plaisir à se rendre utile, que ce soit pour encadrer les enfants dans les sorties extérieures comme pour distribuer sandwichs et boissons aux enfants au détour d’une fête au village.

Pour finir en beauté, Mika s’est investie à corps perdu dans P1020873l’organisation d’un grand évènementiel dans deux des plus beaux restaurants de Phnom Penh : Le Liban et le Duo. C’est ainsi que les 13 et 14 février derniers, 30 de nos enfants se sont produits devant une foule venue nombreuse pour les soutenir au cours d’une soirée caritative au profit de l’association. Deux ambassadeurs s’étaient déplacés pour l’occasion donnant dumichaela 3093 baume au cœur pour les enfants dans leurs prestations de danse, hip hop et jonglerie. Je dois personnellement saluer le travail énorme effectué de façon remarquable pour un résultat plus que satisfaisant : plus de 1400 dollars de recettes et surtout et avant tout un grand moment d’émotion pour ces enfants si fiers d’être sous les projecteurs le temps d’un soir.

Bref, vous l’aurez compris, Mika a bien mérité son surnom de Princesse. Quand je vous aurais dit qu’elle a gagné le concours de robe la plus sexy de l’année et qu’elle fait un inimitable fruit shake mangue-banane-fruit de la passion à vous faire tomber de l’arbre, vous saurez tout ou presque de cette aventurière qui n’a franchement pas froid aux yeux.  Moi non plus d’ailleurs mais ce serait plutôt parce que je vis l’hiver sous les Tropiques…enfin n’en disons pas plus !

 

J.D

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article